Alerte emailCréer une alerte

Etat des lieux du viager sur la Côte d’Azur

Le marché évolue de façon constante. L’expertise d’acteurs de référence est essentielle, puisque le viager n’est pas une solution pour tous. Il faut accompagner les clients au cas par cas. 

La Côte d’Azur reste une région très recherchée. Nous avons néanmoins observé un certain attentisme durant l’année, dû au contexte politique. Les vendeurs sont des personnes qui n’ont pas d’héritiers, ou qui souhaitent organiser leur héritage avant la fin de vie, dans l’idée d’aider financièrement leurs proches. 

Tous les biens sont concernés. Les acheteurs cherchent à épargner dans la pierre et cela reste l’un des meilleurs moyens pour investir à moyen terme. Si l’on fait cela pour sa retraite, contrairement à une épargne classique, l’avantage est de pouvoir choisir l’usage qu’on aura du bien : le louer, le vendre, le revendre en viager ou y loger.
 

80% des acheteurs souhaitent juste placer leur argent. Les 35-40 ans sont toujours plus nombreux à investir sur des biens en viager, pour se constituer un patrimoine.



"La Côte d’Azur reste une région très recherchée", analyse de Venance Gaymard, directeur Viager Europe à Nice